fr en
Certification maïs

Certification

Certification maïs

Dans le cadre de l’application de la réforme de la PAC, les exploitations spécialisées en maïs peuvent mettre en oeuvre un principe d’équivalence à la diversité d’assolement via une mesure de couverture hivernale des sols.

Ce principe repose sur une certification volontaire permettant de bénéficier de l'intégralité des aides PAC au titre du verdissement tout en conservant une dominante de maïs dans l’assolement.

Pour être éligible à la certification maïs, les exploitants doivent :

  • Disposer de plus de 10 ha de terres admissibles ;
  • Avoir une sole arable composée d’au moins 75% de maïs (tous types de maïs confondus) ;
  • Avoir l’équivalent d’au moins 5% des terres arables en SIE (Surface d’Intérêt Ecologique).

Les obligations liées du cahier des charges

Implantation d’un couvert végétal

Les exploitants engagés dans la démarche doivent obligatoirement implanter un couvert végétal (suivant la liste des espèces éligibles) sur l’ensemble des terres arables de l’exploitation dans un délai de 15 jours suivant la date de récolte de la dernière parcelle de maïs.

Attention : le couvert végétal ne s’implante pas uniquement derrière une culture de maïs.

Le couvert doit être en place jusqu’au 1er février au moins.

Prairies Permanentes et Prairies sensibles

Les exploitants engagés dans la démarche doivent respecter l'application de la règlementation régionale pour la mesure de maintien des prairies permanentes.
Ils s’engagent également à ne pas retourner les prairies dites sensibles.

←  Retour Pratiques Agricoles